Welink Accountants Welink Accountants
Comptabilité à l'étranger : tout ce qu'il faut savoir​​

Comptabilité à l'étranger : tout ce qu'il faut savoir​​

Welink Accountants

Welink Accountants

Avec le développement d’internet et des nouveaux moyens de communication, le monde ne connaît plus de frontières. Les entreprises se développent à l'international, où les opportunités sont innombrables.

 

En tant qu’expert-comptable, vous avez peut-être des clients à l’étranger. Que ce soit des clients européens, des Français installés à l’étranger, des filiales… C’est une profession qui s’est récemment ouverte à la concurrence. Depuis 2016, les modalités de reconnaissance des qualifications professionnelles des experts-comptables européens ont été assouplies. Ainsi, les experts-comptables français peuvent réaliser des missions au sein de l’Union européenne.

 

Mais alors, comment s’y prendre ? Quel est le rôle d’un expert-comptable à l'international ? Pas de panique, on vous explique.

 

 

Sommaire :

 

1. Client à l’international : le rôle de conseiller de l’expert-comptable

  • a. Quels clients ?
  • b. Le rôle de l’expert-comptable à l’international

2. Union européenne : un système comptable commun ?

  • a. À chacun sa comptabilité
  • b. Harmoniser la comptabilité pour faciliter les échanges
  • c. International Financial Reporting Standards : des normes comptables pour tous

3. Qui peut être expert-comptable international ? 

  • a. Les langues
  • b. La culture
  • c. L’environnement juridique

4. Conclusion

 

 

1. Client à l’international : le rôle de conseiller de l’expert-comptable

 

Il faut signaler que l'expert-comptable à un rôle à 360 degrés. Grâce à son expérience, il sait repérer les entreprises ayant les atouts et moyens de se lancer à l’international. 

 

 

Quels clients ?

Il peut ainsi proposer à ses clients français de se développer à l’étranger et notamment en Europe.

 

Bien évidemment, un expert-comptable en France peut aussi avoir des clients d'origine étrangère. La rigueur et le savoir-faire français ne sont plus à prouver et restent recherchés à travers le monde.

 

 

Le rôle de l’expert-comptable à l’international

Quoi qu’il en soit, la mission de l’expert-comptable est d'accompagner son client sur la gestion, l’administratif, la finance, mais aussi sur le plan juridique. Il faut donc être particulièrement informé des différentes manières de procéder dans le pays. Cela nécessite de nombreuses compétences, mais surtout une grande capacité d’adaptation.

 

En effet, même si l’Europe possède désormais une certaine unité grâce à l’Union européenne, certaines réglementations peuvent varier. Le rôle de l’expert-comptable est donc d'aider son client à tous les niveaux, grâce à sa connaissance du marché et du pays en question.

 

 

2. Union européenne : un système comptable commun ?

 

Malheureusement, le développement à l’international reste complexe du fait des différentes techniques de comptabilité. 

 

 

À chacun sa comptabilité

La comptabilité est en effet un produit social, inventé par une société, en fonction de ses besoins. Chaque pays a ainsi créé ses propres règles comptables, qui répondent à ses fondamentaux économiques, financiers, juridiques et plus généralement culturels.

 

Il est à noter que le métier d’expert-comptable se différencie d’un pays à un autre. En Espagne par exemple, l’expertise-comptable ne sert que du point de vue fiscal. A contrario, en Italie comme en Allemagne, le rôle de l’expert-comptable est très large. De ce fait, leur nombre est beaucoup plus important, environ 4,5 fois plus qu’en France.

 

 

Harmoniser la comptabilité pour faciliter les échanges

Bien évidemment, la mondialisation favorise les échanges et donc la simplification du système comptable, si ce n’est l’unité. L’avènement de l’Union européenne tend en effet vers une harmonisation des règles, notamment en ce qui concerne la comptabilité.

 

Il existe un véritable besoin de convergence à ce niveau, afin de faciliter les échanges entre les pays membres de l’UE. En effet, dans un souci d’équité et de transparence, il est nécessaire de pouvoir comparer les entreprises.

 

 

International Financial Reporting Standards : des normes comptables pour tous

Afin d'harmoniser la comptabilité entre les pays membres, l’Union européenne a décidé, le 19 juillet 2002, d’adopter les règles comptables internationales (IFRS) comme référentiel comptable unique pour l’ensemble des entreprises cotées sur les marchés financiers européens.

 

Le processus de convergence est en cours, mais nécessite du temps et de l’argent. En effet, jugées complexes, les normes IFRS, International financial reporting standards, engendre des coûts significatifs de production de la comptabilité, notamment pour les PME. 

 

Une version allégée des normes IFRS, destinée aux PME, est donc en cours d’élaboration au niveau mondial. 

 

 

3. Qui peut être expert-comptable international ? 

 

Devenir expert-comptable à l'international n’est pas à la portée de tout le monde. En effet, certaines compétences seront indispensables pour mener à bien votre mission à l’étranger.

 

 

Les langues

Cela peut paraître bête, mais prétendre devenir expert-comptable à l’international nécessite un excellent niveau de langue et surtout d’anglais.

 

Car même si vos clients à l’étranger sont français, la plupart des documents et des règlements, eux, seront soit dans la langue du pays soit en anglais. 

 

Il est donc indispensable qu'un comptable qui souhaite s'internationaliser ait un très bon niveau d’anglais, voire d’une autre langue.

 

 

La culture

De plus, l’apprentissage d’une autre langue permet aussi de mieux appréhender la culture d’un pays. C’est une excellente solution pour s’intégrer et comprendre les particularités du marché ainsi que les manières de faire.

 

Il appartient à l'expert-comptable, d’expliquer à son client les différences culturelles du pays en question et de composer avec.

 

 

L’environnement juridique

Enfin, comme dit précédemment, même si la comptabilité tend à s’harmoniser, notamment en se référant aux normes IFRS, il est nécessaire de comprendre parfaitement l’environnement juridique d’un pays. Quels sont les textes applicables ? Qu’est-ce qu’une convention fiscale ?  Quelle est la réglementation en vigueur ?

 

Autant de questions et de spécificités qui ne peuvent être laissées au hasard et qui nécessitent un apprentissage du système de fonctionnement à l’échelle du pays.

 

La comptabilité à l’étranger nécessite de nombreuses connaissances, qui s’apprennent notamment avec l'expérience. C’est pour cela que certains cabinets d'expertise comptable se sont spécialisés dans l’international.

 

 

4. Conclusion

 

Avec la mondialisation, le modèle économique des entreprises évolue. Les experts-comptables doivent s’adapter et même anticiper ce changement. 

 

Le métier d’expert-comptable est en pleine mutation. Outre l'arrivée des nouvelles technologies, il doit aussi se former aux nouveaux besoins des entreprises notamment en ce qui concerne l’international. L’anglais est devenu indispensable, que ce soit pour échanger avec les différents partis, mais aussi suivre les réglementations en vigueur à travers l’Union européenne.

 

Parler une, voire deux langues, est quasiment devenu indispensable. De la même manière, il est nécessaire d’être ouvert d'esprit, afin de pouvoir travailler au contact d’autres cultures.

 

Plus les échanges s'internationalisent, plus le besoin d’unité se fait ressentir. Les normes comptables doivent s’harmoniser entre les pays, dans un souci de transparence et d’équité.

 

La comptabilité à l’étranger n’est pas une mission aisée. Cela nécessite de solides compétences, outre le simple bagage comptable, en plus d’une certaine préparation.

Vous êtes Expert-comptable ?

Référencez votre cabinet sur le premier guide des experts-comptables & CAC