Welink Accountants Welink Accountants
conseils-etablir-compte-resultat

Conseils pour établir un compte de résultat

Welink Accountants

Welink Accountants

Vous êtes dirigeant d’entreprise ? Vous voulez savoir comment construire un compte de résultat ? Dans ce guide, nous vous expliquons ce qu’est un compte de résultat, les points qui le différencient du bilan comptable d’une part, et du compte de résultat différentiel d’autre part. Découvrez ensuite les éléments à intégrer dans ce document financier : les produits, les charges et les résultats. Comment analyser ce compte annuel ? Focus !

 

Comprendre le compte de résultat

 

Le compte de résultat correspond à un état de synthèse à réaliser depuis la création d’entreprise reprenant les éléments du début à la clôture de l’exercice. L’objectif est de récapituler les recettes ou « produits » et les dépenses ou « charges » de l’entreprise.

 

L’intérêt d’établir ce document

 

Ce document financier prend en compte uniquement les opérations susceptibles d’augmenter ou de diminuer le résultat de l’année observée. 

Le tableau de compte de résultat permet aux dirigeants de savoir si l’activité de l’ entreprise a généré des bénéfices (charges < produits) ou si elle a subi des pertes (charges > produits).

 

Différences entre bilan et compte de résultat

 

Le bilan et le compte de résultat figurent parmi les éléments fondamentaux de la comptabilité d’une entreprise. Bien que ces deux états présentent une certaine similarité, ils visent à transmettre des informations bien différentes. 

Le bilan comptable montre le patrimoine de l’entreprise depuis sa création, tandis que le compte de résultat résume les opérations réalisées durant l’année écoulée uniquement.

 

Différences entre compte de résultat et compte de résultat différentiel

 

Vous ne devez pas confondre le compte de résultat et le compte de résultat différentiel. Ce dernier constitue un document essentiel au contrôle de gestion pour mettre en évidence la marge dégagée sur les coûts variables et déterminer le seuil de rentabilité de l’entreprise.

 

Les produits

Les produits représentent les ressources qui contribuent à enrichir l’entreprise. Ils correspondent notamment au chiffre d’affaires pour les entreprises opérationnelles et aux produits financiers perçus pour les sociétés holdings.

Il est possible de regrouper en 3 catégories les produits dans un compte de résultat détaillé :

  •         les produits d’exploitation (ventes de marchandises, production vendue, subventions d’exploitation, etc.) ;
  •         les produits financiers (participations, autres valeurs mobilières et créances, autres intérêts et produits assimilés, etc.) ;
  •         les produits exceptionnels (sur opérations de gestion, sur opérations de capital, autres opérations de capital, etc.).

Le chiffre d’affaires prévisionnel est aussi considéré comme des produits et peut figurer dans le compte de résultat.

 

Les charges

 

Les charges correspondent aux acquisitions de biens ou de services consommés pour le bon fonctionnement de l’entreprise. Elles sont classées en 3 catégories :

  •         les charges d’exploitation (achats de marchandises, achats de matières premières, variation de stocks, charges de personnel, impôts et taxes, dotations aux amortissements et aux provisions...) ;
  •         les charges financières (dotations aux amortissements et aux provisions, intérêts et charges assimilées...) ;
  •         les charges exceptionnelles (sur opérations de gestion, sur opérations de capital et dotations aux amortissements et aux provisions).

Notons que ces diverses charges viennent diminuer la richesse produite par l’entreprise.

 

Les résultats

 

Dans le tableau de compte de résultat, les produits et les charges doivent être placés de manière bien ordonnée afin de faciliter le calcul de différents sous-résultats et du résultat net de l’exercice.

 

Résultat net de l’exercice

 

À partir d’un compte de résultat simplifié ou détaillé, le dirigeant d’entreprise peut calculer le résultat net de l’exercice. C’est la différence entre les produits et les charges.

Résultat net de l’exercice = Résultat d’exploitation + Résultat financier + Résultat exceptionnel

 

Résultat d’exploitation

 

C’est la différence entre les produits d’exploitation et les charges d’exploitation.

Résultat d’exploitation = (Chiffre d’affaires + Subventions d’investissement affectées au compte de résultat + Subventions d’exploitation) – (Frais généraux + impôts et taxes + Charges de personnel + Dotations aux amortissements)

 

Résultat financier

 

C’est la différence entre les produits financiers et les charges financières.

Résultat financier = (Participations + autres valeurs mobilières et créances + autres intérêts et produits assimilés + Reprises sur provisions et transferts de charges + Différences positives de change + Produits nets sur cessions de valeurs mobilières de placement) – (Dotations aux amortissements et aux provisions + Intérêts et charges assimilées + Différences négatives de change + Charges nettes sur cessions de valeurs mobilières de placement)

 

Résultat exceptionnel

 

C’est la différence entre les produits exceptionnels et les charges exceptionnelles.

Résultat exceptionnel = (Produits sur opérations de gestion + Produits sur opérations en capital, cessions d’actifs + Produits sur opérations en capital, subventions d’investissement + Autres opérations en capital + Reprises sur provisions et transferts de charges) – (Charges sur opérations de gestion + Charges sur opérations en capital + Dotations aux amortissements et aux provisions)

Sur le Web, vous pouvez voir un exemple de compte de résultat simplifié donnant un aperçu clair de tous les éléments cités ci-dessus. 

Si nécessaire, faites-vous aider par un comptable pour mieux comprendre ce document. Il est également possible de trouver sur internet un exercice de compte de résultat simplifié à traiter.

 

Comment analyser un compte de résultat ?

 

L’affectation des charges et des produits dans les différentes catégories du compte de résultat offre aux dirigeants la possibilité de mesurer la performance de leur entreprise.

 

Analyse du résultat d’exploitation

 

Il est essentiel de vous assurer que votre résultat d’exploitation soit positif, surtout si vous comptez présenter votre compte de résultat en PDF à vos partenaires financiers (banques, établissements de crédit, etc.). 

Ce compte de résultat constitue un argument important pour convaincre vos partenaires à accorder les financements dont votre entreprise a besoin.

 

Calcul des indicateurs et ratios financiers

 

Le tableau de compte de résultat vous permet aussi de calculer plusieurs indicateurs et ratios financiers, en l’occurrence :

  •         le taux de marge commerciale qui correspond au pourcentage de gains obtenus pour la vente d’un produit par rapport à son prix d’achat ;
  •         le taux de marque qui désigne le pourcentage de gains reçus pour la vente d’un produit par rapport à son prix de vente ;
  •         l’excédent brut d’exploitation (EBE) qui reflète la capacité de l’entreprise à créer des ressources de trésorerie par le biais de son poste d’exploitation seulement ;
  •         le poids de l’endettement qui permet de déterminer la partie du chiffre d’affaires servant à rémunérer vos financeurs (associés, banquiers, etc.) ;
  •         le taux de profitabilité économique qui correspond à la rentabilité de l’exploitation par rapport au chiffre d’affaires ;
  •         le rendement du personnel qui donne la possibilité de quantifier la contribution du personnel à la constitution du chiffre d’affaires.

 

Vous envisagez de créer une entreprise et d’établir un Business Plan ? Notez que la construction d’un compte de résultat prévisionnel s’effectue sur le même principe qu’un compte de résultat « classique ».

 

Conclusion

Savoir construire un compte de résultat est essentiel afin de rapprocher la totalité des produits et des charges de l’entreprise, et de dégager le résultat net de l’exercice. Le dirigeant peut confier cette tâche à son comptable ou l’externaliser en faisant appel à un cabinet comptable. 

Il peut aussi se servir de logiciels spécialisés dans l’établissement des comptes annuels. Le plus important est cependant de savoir lire, interpréter et analyser ce document financier, en vue d’évaluer la performance de l’entreprise au cours de l’année venant de s’écouler.

Vous êtes Expert-comptable ?

Référencez votre cabinet sur le premier guide des experts-comptables & CAC