Welink Accountants Welink Accountants
la-place-des-femmes-dans-le-monde-de-lexpertise-comptable-avec-francoise-saves

La place des femmes dans le monde de l'expertise comptable avec Françoise SAVES

Welink Accountants

Welink Accountants

Nous avons eu l’honneur de rencontrer Françoise Savés, présidente de l’Association Femmes Experts-Comptables. Cette interview est l’occasion rêvée en ce 8 mars, journée Internationale pour les Droits des Femmes, de faire un point avec elle sur la place de la femme dans le monde des professionnels du chiffre, experts-comptables et commissaires aux comptes.

Voir l'interview complète

Evolution de la place des femmes dans les professions d’experts-comptables et de commissaires aux comptes

Actuellement les femmes représentent 25% des membres du tableau de l’ordre. Ces chiffres ont-ils évolué ?

Ces chiffres évoluent mais ce n’est pas suffisant selon Françoise Savés. Cette-dernière rappelle qu’il y a 26% de femmes inscrites au tableau de l’Ordre des Experts-Comptables et 21% à la Compagnie des Commissaires aux Comptes. Le point positif est qu’il y a une vraie progression sur les inscriptions puisque les femmes représentent chaque année entre 37 à 40% des inscrits à l’ordre.

Dans la mesure où la profession compte 5200 femmes sur environ 21 000 experts-comptables, ces chiffres vont continuer à évoluer dans le bon sens mais cela prend du temps. L’objectif de l’association Femmes Experts-Comptables est d’ailleurs de mener des actions pour accélérer le mouvement.

Comment donner envie aux jeunes femmes de devenir expert-comptable

Avez-vous mis en place des actions pour donner envie aux jeunes femmes de devenir expert-comptable ?

C’est à l’arrivée de Françoise Saves en mars 2017 que l’association s’est recentrée sur l’attractivité de la profession et non plus uniquement sur le fait de permettre aux professionnelles de briguer des mandats d’administrateurs dans les sociétés. En effet l’attractivité de la profession impacte les jeunes de manière général qu’ils soient hommes ou femmes. Des actions concrètes ont donc été mises en place pour renforcer cette attractivité d’une manière générale.

Selon Françoise Savés, l’arrivée des femmes et des valeurs féminines qui ont innervé la société française dans la profession d’expert-comptable changera la profession pour le bien de tous et renforcera son attractivité.

Quels sont les freins à la parité homme/femme dans le monde de l’expertise comptable ?

On parle beaucoup de la pénibilité du travail. Période fiscale, charge de travail, surmenage de janvier à juin… C’est une manière très négative d’aborder la profession. Et ce discours négatif véhiculé auprès des jeunes, notamment pendant le stage d’expertise comptable, sans aborder les avantages du métier touche tous les jeunes et pas seulement les femmes.

Par ailleurs, lorsque les femmes arrivent à la fin de leur stage elles sont en âge de construire une vie familiale, ce qui constitue encore un frein supplémentaire. Il est donc nécessaire de changer de discours et de le rendre plus objectifs en abordant les avantages de la profession pour faire sauter ces freins.

Les missions et les actions concrètes de l’association

Comment l’association des femmes experts-comptables a-t-elle pu renforcer la présence des femmes dans la gouvernance et le management ?

De manière traditionnelle l’association s’est occupée de promouvoir la présence des femmes experts-comptables dans les postes d’administrateurs de sociétés. L’objectif est de former, sensibiliser, motiver des femmes qui sont candidates au poste d’administratrice.

L’association propose donc des formations de très haut niveau qui s’adressent à ces femmes pour les former à la gouvernance d’entreprises. "Comment se comporter dans un conseil d’administration ?", "qu’est-ce qu’il faut intégrer au-delà de la technicité ?" sont quelques-unes des questions abordées.

L’objectif affiché de l’association Femmes Experts-Comptables portée par Françoise Savés est de travailler à ce que les femmes fassent voler en éclat le plafond de verre à l’intérieur des cabinets d’expertise comptable et de commissariat aux comptes. En effet la profession est extrêmement féminine au sens de l’effectif global, preuve que la matière, les nombreux domaines de compétences de l'expert-comptable plaisent aux femmes. Cependant, plus on avance dans la prise de fonction et la prise de responsabilité, plus on les perd. Au lieu de s’inscrire au tableau de l’ordre elles partent occuper des postes de cadres en entreprise. Selon Françoise Saves « ce choix n’est pas fait de gaité de cœur, elles s’empêchent de prendre ces postes et se mettent un plafond de verre ». C’est le modèle de management de la profession encore très masculin qui est à blâmer.

Comment se passent les formations et ateliers organisés par votre association et qu’est-ce que les femmes qui y participent en retirent ?

L’association compte 1086 adhérentes à ce jour alors qu’il y a 5200 femmes experts-comptables. 105 femmes ont suivi les formations proposées par l’association depuis septembre à travers 13 séances organisées sur toute la France.

Il ne s’agit pas de proposer des formations techniques, mais des séminaires sur le développement personnel, sur la gouvernance d'entreprise, sur la prise de parole en public, comment poser sa voix, comment valoriser son image personnelle, comment soigner sa posture, des séminaires sur le leadership au féminin.

Le but : renforcer sa confiance en soi.

16 conférences sont organisées en France sur le thème de la voix avec un coach vocal. Elles ont un format d’une 1h30 et sont organisées sous la forme d’un débat. Les formations, elles, sont organisées sur 1 ou 2 journées.

Que conseilleriez-vous aux étudiantes pour les inciter à poursuivre dans l’expertise comptable ?

Dans ce métier il y a des opportunités de travail. Le secteur est en recherche de personnel, d’experts-comptables. C’est l’un des métiers qui rencontrent le plus de problèmes de recrutement. Or hommes et femmes ont le choix quant à la quantité et à la durée de travail. Ils ont la possibilité de faire du télétravail. C’est un travail indépendant dans lequel on a le choix de refuser une mission. Et avoir la liberté de dire non n’est pas possible dans tous les métiers ! Donc c’est le moment pour les jeunes de casser les codes, de dire que le modèle n’est pas unique, pas uniforme.

Quelles sont vos actions concrètes pour l’année à venir ?

L’association Femmes Experts-Comptables a de petits moyens. Ainsi, elle est certes modeste mais ciblée. Après la thématique de la voix, le sujet de 2019 est l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Une conférence avec Isabelle Depret sur cette thématique va être proposée dans toute la France. Le catalogue de formations a également été étoffé.

Comme le rappelle Françoise Saves, « on peut tout inventer et on a les moyens de changer les choses ».

Françoise Savés est également l'auteure du livre La Parité un enjeu de société un enjeu pour la profession comptable, disponible sur le site de l’association que nous vous encourageons à aller lire.

Retrouvez l'interview en vidéo

Vous êtes Expert-comptable ?

Référencez votre cabinet sur le premier guide des experts-comptables & CAC