Welink Accountants Welink Accountants
Microcrédit : comment ça marche et à quoi sert-il ?

Microcrédit : comment ça marche et à quoi sert-il ?

Welink Accountants

Welink Accountants

Le microcrédit est un schéma financier remis au goût du jour par Muhammad Yunus, prix Nobel de la paix. Ce dernier a mis en place ce système à grande échelle au Bangladesh. Pourtant, ce concept ne date pas d’hier et existe un peu partout dans le monde.

 

La Banque mondiale dénombre en effet 10 000 institutions de microfinance dans 85 pays, au service de 130 millions de personnes pour un encours total de 30 milliards d'euros.

 

Le microcrédit est une solution de financement qui  consiste à prêter de petites sommes d’argent à des personnes n’ayant pas forcément accès au système bancaire classique. Les raisons peuvent être diverses : pas de garanties, d’apport personnel suffisant, ou montant du crédit trop faible pour intéresser les banques. Pour autant, ce type d’emprunt est ouvert à tous.

 

Le microcrédit permet ainsi de financer des projets professionnels, ou bien même personnels facilement. En plus de proposer une faible capacité de remboursement, les organismes fournissent généralement un accompagnement social aux emprunteurs.

 

Bref, une solution innovante et pratique, qui bénéficie à tous !

 

Mais comment ça marche exactement ? Et à quoi sert le microcrédit ? On vous explique !

 

 

Sommaire : 

 

1. Qu’est-ce que le microcrédit ?

2. Les différents types de microcrédits

  • a. Le microcrédit professionnel
  • b. Le microcrédit personnel

3. Microcrédit : combien et pour qui ?

  • a. Qui peut bénéficier d’un microcrédit ?
  • b. Quel est le montant d’un microcrédit ?

4. Comment fonctionne le microcrédit ?

5. Conclusion

 

 

1. Qu’est-ce que le microcrédit ?

 

Le microcrédit est un prêt à taux réduit garanti en partie par l’État ainsi que par l’organisme prêteur.

 

Selon l’observatoire de la microfinance, “le microcrédit est un outil de développement économique et social, permettant aux personnes à faibles ressources porteuses d’un projet personnel de bénéficier de prêts que leur refuse le système bancaire traditionnel”. 

 

Toutefois, il n’est pas nécessaire d’être exclu du système de prêt bancaire traditionnel pour recourir au microcrédit. Tout le monde peut y avoir accès.

 

Il permet ainsi d’emprunter une somme allant de 300 à 8.000 euros. La durée de cet emprunt est relativement courte, 7 ans maximum. 

 

Les microcrédits sont gérés par des associations comme l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Économique), des organismes publics à vocation sociale ou des plateformes de financement spécialisées. 

 

Ces organisations doivent cependant être habilitées à octroyer des prêts.  

 

 

2. Les différents types de microcrédits

 

Il existe 2 différents types de microcrédits selon le besoin : personnel, professionnel.

 

 

Le microcrédit professionnel

Le microcrédit professionnel s’adresse aux personnes possédant une entreprise ou souhaitant en créer une. Il peut servir à louer ou acheter du matériel, dans l’optique de développer son activité professionnelle.

 

 

Le microcrédit personnel

Le microcrédit personnel a pour but d’améliorer la situation personnelle de l’emprunteur. Il peut être utilisé pour acheter des biens ou services, comme un ordinateur, passer son permis de conduire ou bien même faire réparer son véhicule. 

 

 

3. Microcrédit : combien et pour qui ?

Le microcrédit semble être une solution intéressante, mais à qui s’adresse-t-il exactement et combien peut-on emprunter ? 

 

 

Qui peut bénéficier d’un microcrédit ?

Si le microcrédit est désormais destiné principalement aux personnes disposant de faibles revenus, ou qui n’ont pas accès au système de crédit bancaire classique, il est pourtant accessible à tous sans conditions de revenus. Il suffit pour cela de présenter un projet, qu’il soit personnel ou professionnel. 

 

 

Quel est le montant d’un microcrédit ?

Généralement, le montant maximum accordé pour le microcrédit est de 8 000 euros. Dorénavant, le microcrédit peut atteindre jusqu’à 12 000 euros au maximum et dans certains cas, il est possible d’emprunter jusqu’à 30 000 euros, pour la création d’une entreprise par exemple.  

 

À titre d’exemple, en France en 2020 le montant emprunté était de 3.627 euros en moyenne.

 

 

4. Comment fonctionne le microcrédit ?

 

Le microcrédit fonctionne comme un crédit normal. Cependant, la demande ne s’effectue pas directement auprès d’un organisme bancaire. En effet, il faut en premier lieu s'adresser à un réseau social spécialisé tel que : ADIE, France Active ou Initiative France par exemple.

 

Cet organisme d'accompagnement a pour but d’aider le demandeur à constituer son dossier. Il accompagne ensuite l’emprunteur pendant la durée de remboursement du crédit.

 

Il convient ensuite de présenter son dossier à une banque agréée par le Fonds de Cohésion Sociale. Elle procèdera ainsi à l’analyse du dossier puis rédige le contrat d’engagement une fois le projet approuvé. Aucuns frais de dossier ne sont demandés.

 

Comme tout crédit, le microcrédit donne droit à un droit de rétractation de 14 jours après la signature du contrat. Celui-ci doit être rédigé et adressé directement à la banque en question.



Le taux d’intérêt est généralement compris entre 1,5 et 4% selon les banques. 

 

Le remboursement est mensuel et s’effectue sur une durée pouvant aller de 6 mois à 4 ans, voire 7 ans dans certains cas.

 

La particularité du microcrédit vient du fait que c’est l’État qui se porte garant à hauteur de 50%. L’autre moitié restante est garantie par l’organisme prêteur. 

 

 

5. Conclusion

 

Le microcrédit est un phénomène qui tend à se développer. En effet, il permet à tous de réaliser des projets, que ce soit sur le plan personnel et professionnel.

 

De plus, des études révèlent que le système fonctionne et que les prêts sont bien souvent remboursés par les emprunteurs. 

 

Il existe même dorénavant des plateformes dédiées aux microcrédits sur internet, comme Babyloan. Ce sont les particuliers qui financent les projets. De son côté, la plateforme prend parfois une commission, pour les frais bancaires ou bien l’entretien du site.

 

Quoi qu’il en soit le microcrédit reste une bonne solution si vous avez besoin d’argent pour un projet quelconque. Réaliser un dossier ne vous demandera pas beaucoup de temps, alors pourquoi ne pas tenter le coup ?

Vous êtes Expert-comptable ?

Référencez votre cabinet sur le premier guide des experts-comptables & CAC